SNCF PFM

Portfolio Management Portfolio Management

SNCF PFM

Le Système d’Information Voyageurs (SIV) regroupe les systèmes de distributions (front et back-offices) de la SNCF pour les domaines métier Grandes Lignes, Ile-de-France, régionaux et internationaux (Eurostar, Thalys, …). L’ampleur, la complexité et la forte évolutivité de ce patrimoine applicatif, conjuguées aux contraintes budgétaires a nécessité d’engager une analyse nouvelle des investissements à conduire pour le Budget 2004

 

Le Besoin

Dans le cadre de l’élaboration du budget 2004 du Système d’Information Voyageurs et suite au constat par l’instance décisionnelle SIV de l’impossibilité de tenir le budget 2004, la SNCF DSIV a fait émerger la nécessité de mettre en œuvre une gestion du portefeuille du système d’information afin de faciliter les arbitrages d’investissement.

Les Enjeux

L’enjeu pour la SNCF est d’optimiser la maîtrise de ses investissements SI en regard de ses missions, par leur focalisation sur les domaines retenus collégialement comme les plus pertinents pour l’activité.
Les objectifs pour la SNCF sont dans ce cadre :

  • Dégager des marges de manœuvre pour sélectionner collectivement les évolutions à apporter au SI les plus contributives à l’activité de chacun des métiers
  • Conduire les réflexions budgétaires sur l’exhaustivité des dimensions du patrimoine SI : les projets (en cours, nouveaux), la maintenance, les applications opérationnelles, l’infrastructure, …
  • Pérenniser cette approche pour qu'elle constitue un des outils de pilotage du SIV

La réponse d'ORESYS Solutions

L’étude a été conduite dans un délai très bref suite au constat par l’instance décisionnelle SIV de l’impossibilité de tenir le budget 2004; les grandes étapes ont été les suivantes :

  • Définir les axes de notation des projets (environ 200)
  • Conduire les notations avec les Responsables de Domaines pour la MOE et les Directeurs Opérationnels pour les MOA
  • Générer des matrices représentatives comme base à une première analyse permettant de faire émerger des biais et de préciser les compléments de notation à recueillir
  • Présenter ces premières grilles aux décideurs, pour déterminer les affinements à conduire
  • Affiner les notations, conduire une analyse globale des matrices et repérer les actions induisant des économies budgétaires
  • Retenir les présentations les mieux adaptées pour le Comité de Direction de Grandes Lignes
  • Entamer une industrialisation, une mise en œuvre glissante et une extension aux applications : maintenance, fonctionnement opérationnel

Le Résultat de la 1ère phase

Une économie budgétaire de l’ordre de 15%.
Un outil concrétisant la gouvernance des systèmes d'information.

design : enola creation